Maman, c’est de l’organisation !

S’il y a bien un terme que je n’emploie pas très souvent, c’est l’organisation !

Avant, c’était simple, je ne vivais pratiquement que pour moi. Ce n’était pas très grave si je passais trois soirées à me rendre à des rendez-vous professionnels, à réseauter comme on dit dans mon métier. Je rentrais vers 22h, ça me laissais le temps de discuter avec mon homme, de faire 2 ou 3 choses et d’aller me coucher.
Mais désormais, je suis maman. Désormais, rentrer tard 3 soirées de suite, ça fait chier !

Pourquoi ?
Hé bien parce que ça fait 3 soirs de suite que je ne participe pas au rituel du sommeil, 3 soirs de suite que je ne prends pas le temps de profiter de mon fils. 3 soirs qui passent très rapidement !

Mais pendant ce temps…
Hé bien pendant ce temps, LUI ne t’attends pas pour grandir, pour faire de nouvelles choses, non il ne t’attend pas. Au pire, il va bouder (oui oui c’est arrivé), il va te snober dans tu vas le prendre dans tes bras et tu vas devoir ramer bien comme il faut pour le faire rire.

Lui, il a déjà plus de 7 mois, et j’ai vraiment l’impression qu’hier il était encore dans mon ventre. Qu’hier, je pouvais sortir, réseauter, j’m’en foutais pas mal, j’avais mon fils avec moi, bien au chaud.

Il n’y a pas si longtemps que ça (quoi que…), je pouvais veiller à son éveil. Je me souviens encore de la méthode Montessori que j’avais partiellement mise en place.
Aujourd’hui, j’ai plutôt l’impression que c’est son ass mat’ (aussi super soit elle) qui le fait à ma place.
Heureusement, je suis à l’affût, et je scrute les moindre détails : j’ai vu sa première dent, j’ai assisté à son premier « tiens, mais je suis assis tout seul moi ! », mais c’est vraiment difficile que d’essayer d’être là pour toutes ces premières fois !
Bah ouais, parce que c’est pas comme si la bouffe et le ménage se faisait tout seul hein, c’est pas comme si je ne voyais mon fils que 2h30 par jour ! 2h30 !

Parfois, j’envie toutes ces femmes qui ont la possibilité (l’obligation, l’envie – ouais c’est mieux l’envie)  de rester aux côtés de leurs enfants aussi longtemps que possible.
Oui, parfois je les envie, elles voient grandir leurs enfants tout simplement et elles en profitent.

Mais bon, merde quoi, rester avec ses enfants, c’est aussi rester à la maison, c’est veiller à ce que tout soit niquel à la maison (ou presque). Parce que tu comprends, « je ne travaille pas, je peux au moins faire ça ». Ouais et après ton mec prend l’habitude à ce que ce soit toi qui gère tout… et ça c’est pas cool.
Et puis, rester auprès de tes enfants, c’est aussi être avec eux 24h/24 (tant qu’il ne vont pas à l’école). 24h/24, quand même !
Moi qui constate que je parle quand même assez souvent de mon fils, alors que je suis la plus part du temps au bureau… Moi qui profite de voir d’autres personnes, d’avoir d’autres sujet de conversation…
Elles, elles parlent de quoi, à qui ? Elles font quoi de leurs journées ?!

Ouais, ouais, ouais, j’exagère sérieusement, je sais… mais bon… peut être pas autant que ça… non ? si ?

Bref, je m’oblige à tenir un calendrier, à éviter de sortir trop tard plusieurs soirs de suite. A ne plus déposer mon fils à 11h du mat’ chez son ass mat’, parce que ce n’est pas gérable, mais à garder pour nous 2 demi journées par semaine ! 2 demi journée, durant lesquelles nous profitons l’un de l’autre et c’est… une véritable bouffée d’oxygène !

Publicités

2 réflexions sur “Maman, c’est de l’organisation !

  1. Dur dur cette adaptation.
    ici je suis à la maison (80% du temps) depuis la première naissance question de hasard et de nécessité.

    Alors que je ne pensais pas m’arrêter, la vie a fait que j’ai du m’arrêter et au final, j’aime bien ça, c’est épuisant et energisant à la fois. Deux remarques que j’ai régulièrement:
    – Je suis neu neu (véridique) tout le monde s’assoie sur ma vie d’avant et mes études … c’est ainsi
    – C’est débilisant les enfants. Ce qui veut dire que tous les psy et autres spécialistes de la petite enfance sont des gens qui passent leur temps à jouer au légo. Car si on s’y interesse c’est assez passionnant le développement de un ou plusieurs petits d’homme.

    Pour ce qui est des conversations plus j’avance en âge plus je me rend compte que les enfants c’est un peu comme les frites Mc K..n :
    C’est ceux qui les voit le moins qui en parle le plus ! De mon côté sachant que je les ai souvent avec moi quand je suis avec mes potes j’ai plutôt envi de parler d’autre chose … visiblement eux non et on a droit à une description très détaillée de leur rejetons comme si on y était (et eux aussi d’ailleurs 😉

    Perso je pense que chacun doit trouver son équilibre une chose est sûre je doute qu’on puisse tout avoir.

    A chacun de voir sa voie et au final si on écoute sa petite voix intérieure on le trouve cet équilibre non ?

    Profite bien de ton petit bout ca doit être particulier pour vous deux ces demi journées rien qu’à vous !

    • Bon, mieux vaut tard que jamais hein ! 🙂
      Tout à fait d’accord avec toi à propos des frites ! Franchement, plus je m’écoute, plus je me rend compte que je serais capable de parler de mon fils, des heures et des heures ! Mais, je me soigne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s