Parfois, je l’imagine plus grand, plus vieux…

Parfois, je regarde mon fils, souriant et adorable comme bébé. Je suis fier de lui dès qu’il fait des progrès… Si l’on peut appeler cela des progrès car, à en croire les autres, mon petit bonhomme est un bébé très éveillé et très tonic.
Personnellement, je n’en sais rien. Je débute et les bébés je n’y connais pas grand chose.
Je ne fais rien pour le stimuler d’avantage, je lui parle beaucoup, je passe beaucoup de temps avec lui, peut être que ça aide,j’en sais rien et franchement je m’en fiche.
Je profite tout simplement d’être avec lui.

Néanmoins, parfois je l’imagine plus grand, plus vieux… Avec un peu plus de cordes à son arc, avec plus d’expériences et, j’espère pouvoir toujours lui apporter ce dont il a besoin.

Quand j’entends les autres parler de lui, je sens dans le son de leur voix comme une suggestion à être fier de lui, à lui en demander plus, juste pour voir jusqu’où il pourrait aller….
Mais quelle idée !!!

Il est hors de question que j’en fasse une bête de compétition, une sorte d’enfant savant. Ça le mènerait a quoi ?! Et pourquoi lui en demander plus s’il le fait déjà par lui-même ?!

Tout ce que je souhaite, tout ce sur quoi je travaille, c’est qu’il soit heureux, qu’il ait confiance en lui, confiance en moi et qu’il devienne autonome. Petit à petit, à son rythme…

Et quand je l’imagine plus vieux, c’est toujours avec ces questions :

Aura-t-il assez confiance en moi pour me parler ?
Aura-t-il assez confiance en lui pour avoir son jardin secret et agir comme il l’entend ?
Saurai-je être à ses côtés pour qu’il grandisse sereinement ?
Saurai-je lui donner les clés pour qu’il puisse s’affirmer et ne pas se laisser marcher sur les pieds ? En respectant les autres ?!

Je sais bien qu’un jour il m’enverra balader, qu’il voudra s’affirmer et couper le lien qui nous unis pour former sa propre personnalité. Mais j’espère qu’il gardera au fond de lui ce que je lui aurait transmis…