Les méthodes Montessori s’invitent à la maison

C’est fou comme les lectures changent avec l’arrivée d’un bébé !
Moi qui étais plutôt lecture professionnelles ou roman (avec une grande préférence pour David Lodge), je me retrouve à lire des bouquins de puériculture, d’éducation, et j’en passe.

Faut dire que l’on se sent tellement désemparée, tellement seule devant ce Petit Être que l’on ne comprend pas toujours, qu’avoir un peu de pistes s’avère assez utile.

J’avais commencé enceinte, avec la lecture de Maman débutante.
Un livre rigolo qui parle de la grossesse et des premiers mois du bébé. En bref, ce qu’il faut savoir pour ne pas être trop perdue…

Quand j’ai accouché, l’amie de mon père (sa femme, ma belle-mère…. bref) m’a offert 2 bouquins pour m’aider à comprendre cette peur qui m’envahissait petit à petit. Une façon pour elle de me faire comprendre que ce que j’étais en train de vivre était normal, que bon nombre de femme ont vécu la même chose.

Livre_bébé_dis_moi_qui_tu_es_grandsenneLe premier, que j’ai dévoré !
Bébé dis-moi qui tu es, de Philippe Grandsenne.
En gros, ça parle de bébé (oui oui), sa façon de vivre, des réponses à certaines questions. C’est légèrement écrit comme un roman, décrivant le bébé comme un être pourvu de tous les réflexes que nous n’avons plus. En gros, qu’il existe chez le bébé des traces de nos ancêtres.
J’avoue, je ne suis pas très douée pour parler des bouquins que j’ai lu.
Mais c’est un livre que j’ai beaucoup aimé, qui nous déculpabilise en quelque sorte, quand on entends les belles-mères, belles-sœurs et autre dire que nous lui donnons de mauvaises habitudes à le porter, le prendre dans nos bras quand il pleure, que le bébé fait des caprices… Philippe Grandsenne nous déculpabilise dans ce sens où il nous dit qu’écouter les autres ne sert à rien, qu’il faut faire comme on le sent, que c’est bon pour nous comme pour le bébé.

Le second, est plus pratique, à garder près de soi.
J’élève mon enfant, de Laurence Pernoud.
Bon, visiblement, c’est un classique. Le genre de bouquin que chaque famille – ou presque – a chez elle.

C’est beaucoup plus théorique, mais ça répond à pas mal de questions. Pour ma part, ça m’a permis d’anticiper une infection urinaire que mon petit bout et d’être aux urgences avant la montée de fièvre ! Merci le paragraphe « pleurs » où l’on évoque les gémissements en disant qu’il faut foncer aux urgences !

60 activités Montessori pour mon bébéEt dernièrement, je me suis posée la question « mais on fait quoi avec un bébé pour l’éveiller et jouer ? »
Ayant entendu parler de Montessori et de l’accompagnement de l’enfant à devenir autonome, j’ai acheter le livre « 60 activités Montessori pour mon bébé ». Bon, il y a beaucoup de bon sens, mais les mobiles proposés sont vraiment très jolis !
Alors, je m’y suis attelée et le bonhomme a l’air d’apprécier.
mobile des octaèdresPour le moment, je n’ai fabriqué que le mobile le plus coloré, le mobile des octaèdre et j’ai installé un matelas d’éveil dans sa chambre.
Ce bouquin m’a aussi donné une bonne idée, celle d’installer un miroir près de l’espace de jeu du bonhomme. J’avais initialement pensé l’installer sur sa porte, mais les arguments proposés – bébé relève sa tête plus facilement lorsqu’il est sur le ventre, qu’il prend conscience de l’espace… – me plaisent assez.

Bientôt, le mobile de Munari sera fabriqué, il est aussi vraiment joli ! 🙂

Publicités